Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2012

mon travail...

Quand je ne débloque pas ici

voilà où et comment je le fais :-))

http://www.cooprh.com/pratiques-narratives/coaching-narra...

attention on ne rigole pas !

13/01/2012

écrire ???

"Mon idée, quand j'écris un livre, est d'éveiller quelqu'un, de le fustiger.

Etant donné que les livres que j'ai écrits ont surgi de mes malaises, pour
ne pas dire de mes souffrances, c'est cela même qu'ils doivent transmettre
en quelque sorte au lecteur.
UN LIVRE DOIT TOUT BOULEVERSER, TOUT REMETTRE EN QUESTION 
CIORAN.
Cette citation va comme un gant
à ce livre :
LE ROI QUI CROYAIT À LA SOLITUDE
de Pierre Blanc Sahnoun
à lire absolument,
si vous voulez en savoir plus sur les
"concepts de l'approche narrative".
A lire aussi  parce que c'est un
"conte initiatique"
comme il en existe peu !
(pour vous le procurer, cliquez sur 
errances narratives, là, 
en haut à gauche.
Je l'ai lu cette nuit....
"jaime" comme on dit sur FB
ma note  *****
 
 
 

21/12/2011

une innovation ?

Pour une fois...

je vous demande, conseille, prie...

Bref !

Cliquez en haut et à gauche sur

Errances Narratives

Croyez moi, ce ne sera pas

du temps perdu.

 

23/09/2011

utile ou futile ?

Quand ton esprit n’est pas encombré de choses inutiles,

c’est la meilleure saison de la vie.

Wu-men

Savoir  faire la différence entre utile et futile ? 

Parfois on se laisse aller 

et ce n'est pas si mal

n'est ce pas ?

08/06/2011

Ceux que je porte en moi.

Cet après midi "supervision".

Si vous ne savez pas ce que c'est,

aucune importance.

Disons que j'ai échangé sur  mon "travail" de thérapeute narrative

avec mon "superviseur".

C'est clair n'est ce pas ?

Bref, nous avons évoqué "Eros" et "Thanatos"

Tout à l'heure en promenant les chiens, 

un truc m'a sauté sur le poil. 

 Ceux qui ont habité ma vie,

qui sont morts, 

  sont présents en moi.

Parce que je les aime, parce que je le veux,

parce que je les fais exister.

Ils vivent en moi.

Ce n'est pas important de savoir si je les retrouverai 

quand je mourrai... 

C'est "ici et maintenant" que je les veux, là,

tout près de moi.