Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2009

Le Jardin d'Eden

Pendant qu'il fait si froid dehors, le ciel est gris, la lumière jaune... j'ai la chance de pouvoir me cacher sous la couette et de consacrer mon après midi à la lecture... Un livre qui éveille les consciences, qui réchauffe le coeur !
Auteur : Clarissa Pinkola Estés

A travers nos existences, j'ai reçu le don de la leçon la plus dure à accepter, la plus forte aussi - c'est à dire LA CONNAISSANCE, la certitude absolue que la vie se répète, se renouvelle, quel que soit le nombre de fois où elle a été poignardée, écorchée vive, jetée au sol, blessée, ridiculisée, ignorée, moquée, méprisée, torturée ou rendue impuissante.

Extrait du livre "Le jardinier de l'Eden" Conte de sagesse à propos de "ce qui ne peut mourir".

12/12/2008

Où on va papa ?

En général, je me méfie des prix littéraires... il en est de même de ces films que tout le monde encense et, à force d'en avoir entendu vanté les mérites, raconter l'histoire... on est déçu !
Mais cette fois ci, quelle énorme erreur j'aurais commise si j'étais passée à côte de ce trésor :
Où ON VA PAPA ? de Jean-Louis Fournier. Je ne suis pas un rat de bibliothèque, oui j'ai pas mal lu, mais finalement pas tant que ça !
Je l'avoue je n'ai jamais réussi à lire Proust... et sa madeleine ! Ce n'est pas un ordre... de quel droit ordonnerais je quoique ce soit ?
C'est plus qu'un conseil... disons que c'est une invitation que vous ne pouvez refuser. Il faut absolument lire ce livre; je ne vous en dirai pas plus, une citation... une seule :
"Mathieu et Thomas dorment, je les regarde. A quoi rêvent- ils ? Peut être que la nuit, ils rêvent qu'ils sont intelligents. Peut être que la nuit, ils prennent leur revanche, qu'ils font des rêves de surdoués. Peut être que le nuit, ils sont polytechniciens, savants chercheurs, et qu'ils trouvent. Peut être que la nuit, ils découvrent des lois, des principes, des postulats, des théorèmes. Peut être que la nuit, ils font des calculs savants qui n'en finissent pas. Peut être que la nuit, ils parlent le grec et le latin.
Mais dès que le jour se lève, pour que personne ne se doute et pour avoir la paix, ils reprennent l'apparence d'enfants handicapés....."
Si cela ne vous touche pas... ne lisez pas ce livre... surtout pas !

13/10/2008

Espoir

Un livre : Bourreau de l'Amour écrit pas un psychothérapeute Irvin Yalom. Il nous raconte de façon simple et émouvante quelques psychothérapies vécues avec des clients comme vous et moi. Cela se lit comme un roman et chaque histoire est vivante, originale. Elle montre que le thérapeute est tout aussi "humain" que le "client". Pour moi l'histoire la plus belle et la plus émouvante est celle d'un homme qui, se sachant atteint d'un cancer incurable décide de suivre des séances de psychothérapie individuelles et en groupe. Sur son lit de mort ses dernières paroles s'adressent à Irvin Yalom "vous m'avez sauvé la vie"... Vous comprendrez facilement pourquoi et comment en lisant ce livre attachant.

09:03 Publié dans blog lecture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : yalom, livre, thérapie

03/10/2008

Certaines lectures...

Certaines lectures sont enfouies au fond de notre mémoire. D'autres se gravent dans nos tripes. Impossible d'en ressortir intacte. Je viens de terminer La Porte des Enfers de Laurent Gaudé. Pour moi ce n'est pas un roman, une histoire... C'est un conte fantastique auquel il me plaît de croire, comme à ces contes de notre enfance qui nous faisaient un peu peur, mais que l'on aimait toujours entendre ou relire avec plaisir. Cela n'a rien à voir avec du masochisme... Oui, ce livre je l'ai fermé en pleurant... mais des bonnes larmes, celles qui soulagent, consolent.

"j'ai écrit ce livre pour mes morts. Les hommes et les femmes dont la fréquentation a fait de moi ce que je suis. Ceux qui, quel que soit le degré d'intimité que nous avions, m'ont transmis un peu d'eux-mêmes........... à eux tous ils constituent la longue chaîne de ceux qui, en disparaissant, ont emmené un peu de moi avec eux." Laurent Gaudé

Rien à ajouter.

31/08/2008

Encore elle !

Encore Nancy Huston !
"Y a t il un seul moment dans notre existence où nous pouvons dire : voilà c'est MAINTENANT que je suis pleinement et entièrement moi même ? En d'autres termes : la manière dont on évolue constitue t elle la vérité de ce que nous sommes ?"
Dolce Agonia Nancy Huston
Si cela ne vous dit rien ou ne vous touche pas...
Ne lisez aucun livre d'elle ! et surtout pas "L'espèce fabulatrice" ! vous auriez la migraine !