Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2009

complément à la note précédente !

Partir c'est mourir un peu... je ne sais plus qui à dit ça... J'ai une autre formule... "Dormir, c'est   mourir !"  Calme, silence,  repos (pas forcément éternel) Ne pas penser... ignorer le temps qui passe... être en paix avec soi et les autres...   en prime avoir parfois la chance, la joie, le bonheur de passer un moment avec ceux qu'on   croyait ne plus jamais retrouver sur terre... Les toucher, les entendre vous dire des mots d'amour, ceux de toujours comme si rien d'horrible  n'était arrivé. Il m'est arrivé de sentir ma fille m'embrasser. Oh, une fois seulement, il y a longtemps.... si longtemps que je me demande si je ne l'invente pas pour me faire plaisir ! pour croire qu'un jour... une nuit... tout est, sera possible !

Le sommeil ? le plus beau des refuges !

Et ne venez pas assombrir mes nuits (et mes jours aussi ) en me parlant de cauchemars. Je n'en veux pas, je les rejette en bloc.

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dormir, mourir

Dans une autre vie...

Dans une autre vie j'étais une marmotte. Dès les premiers signes de froid, je n'ai qu'une envie me planquer sous la couette et ne plus en bouger jusqu'aux premiers beaux jours... Dormir, imaginer  que ce temps de sommeil me donnera la force de réaliser tous mes rêves !

Le monde dans lequel je m'éveillerai serait plus beau, plus doux... je n'aurais qu'à lever le petit doigt... tout deviendrait possible... je ne serais plus marmotte, mais femme ! Putain, quel programme  être femme !   et pas n'importe laquelle !

Ainsi, plantée devant l'ordi je me mettrais à écrire... pas une petite note de merde... non un livre... puis deux....  Tout cela naîtrait facilement, mes doigts deviendraient mon cerveau, même plus besoin de penser, d'imaginer ! Tout ce que j'aurais emmagasiné pendant mon sommeil je le transcrirais comme par magie !

Je partirais en balade dans la nature, je ferais des photos... il suffirait alors que j'ouvre mon appareil et clic... à tous les coups la    réussite :    un superbe cliché que je partegerais avec vous sur le blog...

Tiens, je suis même certaine que si je m'asseyais devant un piano je jouerai d'instinct les plus belles compositions de Bach, Couperin Scarlatti, Schubert, Mozart, Beethoven... même du Prokofiev... ou du Ravel...

Après tout, pourquoi   renoncer   à ce rêve ? Je vais me coucher; jusqu'à quand ? Je ne sais pas ! Je vous tiens au courant. Promis !

 

 

18:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réincarnation

18/10/2009

Si vous aimez rire !

Si vous n'avez pas lu le commentaire de Peter White sur ma note "Pêle Mêle" voici le lien qu'il m'a filé... Une belle occasion de rire à ne pas manquer !

http://www.newzy.fr/chroniques/pierre-blanc-sahnoun/si-j-...

A tout à l'heure !

13:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : humour, vengeance

14/10/2009

Pêle mêle

Super... avant hier je télécharge sur mon pote... Monsieur Mac Apple  Snow Leopard... sensé améliorer tout tout et tout... Et vous savez ce qui s'est passé.... je n'avais plus rien, rien et rien...

Après une matinée au phone avec le service technique Apple (heureusement gratos) tout est rentré dans l'ordre... hélas à la dernière manipulation. Il fallait aller dans la fenêtre X.... et mettre un petit truc à la poubelle....

Tout d'abord j'ai cru que c'était la Live Box qui était foutue. Une dame très incompétente chez Orange a vérifié... sans doute à l'aide d'une poele à frire... puis m'a dit : oui votre live box est foutue... elle m'en donne une autre... connexion toujours impossible; je retourne chez Orange... re belote, la même dame  : décidément pas de chance, celle là non plus ne marche pas.... elle m'en file une autre...

Là je commence à piger que la live box doit être difficile à mettre en service : je fais appel à la hot line... soit disant chic et pas chère ??? j'explique mon problème à une vieille bique (oui ça existe)  j'avais l'impression de m'adresser à une Chinoise, elle ne pigeait rien.... tellement rien qu'elle m'a raccroché au nez....

Même topo chez Apple ce matin, une première courge me raccroche au nez.... Heureusement une autre... Rose, portugaise (qui ne les avait pas ensablées) a passé deux bonnes heures à me faire faire un max de manipulations et finalement... tout remarche. Elle était a do ra ble... s'excusant de me faire attendre, me rassurant en me disant que ça ne coûtait rien..... j'ai voulu l'inviter à déjeuner.... mais du Portugal (oui Apple a des bureaux un peu partout) c'était un peu loin pour arriver à l'heure....

Bref, la journée se termine : j'ai faim, j'ai sommeil, j'ai envie de lire un bon bouquin (Zweig).

Non, je ne dois pas sortir les chiens, c'est fait... quand il  y a tramontane et soleil je les sors à l'heure du coucher de soleil. C'est superbe, les nuages ont des formes belles... comme pas possible. Promis demain je fais une photo si le temps s'y prête...

Là... ras le bol d'écrire.  Juste le temps de vous embrasser, de vous faire un beau sourire

fleurs.jpg

et de vous offrir deux charmantes fleurs en guise de signature. Ciao !

Les fautes on s'en fout, je ne relis pas..... j'ai faiiiiiiiiiiiim !

 

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : panne, internet, tout, rien

12/10/2009

à la demande d'une amie........

Cette amie Françoise Rocafort m'envoie cette charmante déclinaison sur nos auxiliaires et me prie de le publier sur mon blog.

Pourquoi ne pas lui faire plaisir...  Peut être connaissiez vous ce spirituel  poème.... c'est une charmante découverte pour moi. Alors...... pourquoi ne pas la partager ?

AVOIR et  ÊTRE
Loin des vieux livres de grammaire,
écoutez comment un beau soir
ma mère m'enseigna les mystères
du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
il est deux verbes originaux..
Avoir et Être étaient deux frères
que j'ai connus dès le berceau.

Bien qu'opposés de caractère,
on pouvait les croire jumeaux,
tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
le verbe Être s'est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque

et faisait un grand numéro,
alors qu'Être, toujours en manque
souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu'Être apprenait à lire
et faisait ses humanités,
de son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes
en avoirs, en liquidités,
pendant qu'Être, un peu dans la lune
s'était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire
lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire,
est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe "Affaires" .
Il met tous ses titres à l'abri..
Alors qu'Être est plus débonnaire,
il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,
ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur
et sa noblesse est à ce prix.

 

Un jour à force de chimères
pour parvenir à un accord,
entre verbes ça peut se faire,
ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face
au milieu des mots rassemblés,

ils se sont répartis les tâches
pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d'Être
parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs
pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables
en arguties alambiquées,
nos deux frères inséparables
ont pu être et avoir été.

 

 

 

 

11:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : conjuguer