Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2010

La nouvelle vient de tomber...

 

Canigou 1ère neige 2010.jpg

EN PASSANT LES PYRÉNÉES Y A D'LA NEIGE JUSQU'AU NEZ

EN PASSANT LE CANIGOU Y A D'LA NEIGE JUSQU'AU COU....

En exclusivité et en direct, j'ai le plaisir et l'honneur de vous présenter la première neige

tombée sur le sommet du Canigou

(2784,66 mètres)


 

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : pyrénées, canigou, hiver

13/09/2009

Un peu de fraîcheur...

Un peu de fraîcheur....jpg
Le dimanche, jour de repos, l'image remplace les mots ! Dans ma région c'est vraiment l'été, plus de 30° à l'ombre... cette image du Canigou couvert de neige évoque les températures hivernales. Les hirondelles et les cigognes nous ont quitté de bonne heure cette année, est-ce un signe de froid rigoureux ? Tiens, je n'ai pas encore regardé combien les oignons avaient de peau ! S'ils  se mettent un tas de pelures... c'est signe de froid Sibérien... à suivre !

04/12/2008

Ce matin du bout de ma rue !

Le Canigou vu du bout de ma rue !.jpg


les deux clébards !.jpg


Et voilà ce que j'ai vu ce matin, au bout de ma rue, grâce à ces deux toutous ! Il faut bien les sortir dès l'aube naissante (un peu après quand même)
L'un tire comme un fou... l'autre refuse d'avancer... je fais quoi alors ??? vous avez une recette ? Les sortir séparément ? pas très pratique, le matin il y a urgence... vous imaginez ce qui peut arriver si j'en laisse un tout seul à la maison !
Ils sont petits mais occupent une place immense !

12:27 Publié dans blog image | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : hiver, canigou, toutous

29/10/2008

Elle arrive...

La première neige est tombée sur le Canigou ! je me souviendrai de la date puisque ce même jour est celui de l'anniversaire de ma fille aînée. Il y a x... années, j'étais à Genève, un jeudi. C'est là bas que j'ai accouché de mon premier enfant, à une époque où les femmes allaient généralement là bas pour faire le contraire. Je n'y vivais pas, mais un cousin, comme un père pour moi, était obstétricien, gynéco... etc... En plus c'était un merveilleux et excellent médecin.
Quelle journée il m'a fait passer. Depuis 8 heures du matin j'avais des trucs qui laissaient supposer que la "délivrance" était proche.
Il m'a trimballée jusqu'à 4 heures de l'après midi... courses le matin, déjeuner au restaurant, accompagner sa mère chez le coiffeur... pour enfin, vers 16 h m'examiner et décider qu'il était temps que j'aille à la clinique... ça tombait bien il opérait à 17 heures, donc il m'y a emmenée.... et là il a dit : ce sera pour ce soir ou demain matin..... il voulait me rassurer certainement... et je n'avais aucune crainte puisqu'il m'avait annoncé "bâtie comme tu l'es, tu accoucheras comme un lapin"....
A l'époque nous avions l'accouchement sans douleur... j'avais fait une vague préparation. Ni péridurale... ni rien du genre... et tout s'est merveilleusement passé. Je ne sais pas comme font les lapines, mais à 20h40 est née... "une belle petite fille bien formée"....
Je ne vous cacherai pas que les jours suivants j'ai compté et recompté ses doigts protégés par de petites moufles.. il m'est arrivé d'en trouver une fois six, une autre fois quatre... finalement elle en avait bien cinq évidemment ! mais que c'est bête une maman devant son premier bébé.... Ayant gardé un excellent souvenir de cette première naissance, la deuxième fois tout s'est aussi bien passé. Je n'avais pas peur, détendue et impatiente de "voir le résultat".... même scénario, même heure..... à 20h40 je me souviens avoir dit... cet enfant ne naîtra pas à la même heure que l'autre... et ma seconde fille est née à 21h15, un 7 juillet à Saint Valery en Caux ! "c'est la fille" a dit le toubib ! au bruit du coeur il me l'avait annoncé un mois avant !

20/10/2008

Les embarras de Paris

Wouahhhhhhh... la pauvre "provinciale" que je suis devenue, oubliant de s'informer, a eu l'audace de s'aventurer dans Paris hier après midi !
Erreur fatale et brutale.... je devais retrouver une amie dans le XIIème ! quartier inacccessible en voiture aux dires d'une fliquette qui pour seule chemin à suivre m'a dit "je crois qu'il faut passer par là bas... tendant le bras vaguement vers la République. Il faut dire qu'on laissait les automobilistes arriver à 25 mètres du Génie doré qui nous narguait du haut de sa colonne... puis tout le monde faisant demi tour repartait à la case départ;.. Un autre flic m'a tout bonnement conseillé de laisser ma voiture et de prendre le métro; ce que j'aurais pu faire, mais encore fallait il trouver un endroit autorisé pour la laisser ! bref, ayant le bonheur d'être accueilli à 35 km de la capitale je suis rentrée au bercail... après avoir passé 4 heures à essayer de me sortir de ce........ merdier !
Vous comprendrez pourquoi je suis contente de me casser en vitesse, dès l'aube naissante ! je vais retrouver le calme de mon sud, la beauté du Canigou... et mes petits enfants qui sont quand même le plus décor de ma vie !
Pressée de partir, je ne relis pas... tant pis pour les fautes.... s'il y en a !

07:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, embouteillage, canigou