Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2011

C'est le Pérou....

Je cherche sur internet quel est le taux d'augmentation en 2011  de nos superbes retraites... 

A vous de me dire si c'est une augmentation, un maintien du pouvoir d'achat... ou une baisse ? 

Ajouté aux taux prévisionnel d’inflation retenu dans le cadre de la loi de finances pour 2011, l’augmentation des retraites, qui doit intervenir au 1er avril 2011, devrait atteindre  1, 8 % si le gouvernement respecte son engagement de maintenir le pouvoir d’achat des retraités. 

Cette hausse pèsera inévitablement sur les finances publiques et il est à craindre que les Pouvoirs Publics en profitent pour relever le taux de CSG des retraités ou mettent en place une contribution de ces derniers au financement de la dépendance.

Ce que je n'arrive pas à digérer c'est que les personnes qui palpent  des retraites énormes, celles qui permettent de continuer de vivre plus que confortablement... (je fais allusion à celles tournant autour de dizaines de milliers d'euros)... ces personnes auront droit elles aussi à une augmentation... qui leur sert à quoi ? 

Et moi, pauvre conne, qui suis juste à la limite des plafonds qui m'autoriseraient à bénéficier de certains avantages... je vais subir une augmentation de la CSG, et on va m'obliger à cotiser à un fond de je ne sais quelle dépendance.... alors que je cotise déjà à la Sécu (mais oui les retraités cotisent) et je dois m'offrir une Mutuelle, ce qui n'est pas un luxe. 

Je me demande pourquoi on attend pour "achever les vieux", nous qui coûtons si cher à la société... 

Hop, un petit bouillon de onze heures, ni vu, ni connu... quel soulagement pour les finances publiques.

Le président pourra se payer un bel avion, nos ministres rouler en Rolls... et tout le monde sera content.  Enfin sauf une personne :-)))

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

22/03/2011

une vie en couleurs ?

cohn-bendit-2009.jpeg

22 mars... une date qui me rappelle un certain mouvement !

et ce monsieur n'était il pas rouge ?

aujourd'hui il est vert... c'est toujours le même pourtant !

et demain ?

 

17:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

20/03/2011

voter ?

Aujourd'hui les cantonales, je vote, en plus ce sont les dernières du genre.

Et vous, ceux qui s'abstiendront aujourd'hui, ou ne votent pas ou plus... quelle serait votre réaction si on vous supprimait ce droit élémentaire.

Les femmes comme moi à qui le Général a fait ce cadeau... on hurlerait au machisme, sexisme  et j'en passe.

Je parie que tous ceux qui réclament un référendum sur tel ou tel sujet ne votent pas souvent... c'est une impression... comme ça !

Quand on pense aux gens qui se battent et meurent dans le monde pour avoir ce droit  et pour qu'on respecte leur voix, exprimée par ce petit bout de papier jeté dans une urne... Inutile de vous rappeler que le même jour on vote à Haïti... autres cieux, autres liberté ?

Difficile parfois de choisir, alors à défaut de voter pour, je vote contre...

Cela convient à ma nature rebelle.... et un poil anar !  

 


12:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

19/03/2011

triste similitude ?

18) Pablo PICASSO, Guernica, 1937.jpeg

GUERNICA  Pablo Picasso.

 Quel artiste contemporain illustrera Benghazi, pour la postérité ?

 

11:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : guernica, benghazi

décider c'est bien...

Et passer de la parole aux actes, c'est encore mieux non ?

Ce matin, les "grands" se réunissent, parlent encore, de quoi ? 

Kadhafi agite le drapeau blanc ! Mais il est rouge du sang qu'il continue de faire couler.

Nous et  nos alliés, décidons (enfin)  de sortir d'une neutralité assassine ! Et que se passe-t-il ? 

RIEN... on parle, on reparle, on se réunit... et pendant ce temps Benghazi est attaqué, les habitants, qui hier manifestaient leur joie, fuient comme des lapins au bout du fusil du chasseur.

Et cela se passe sous le drapeau Français que des hommes idéalisant nos   symboles :   liberté,  égalité, fraternité, ont hissé dans leur ville dévastée.

L'ESPOIR nous savons le faire miroiter. Et après, quoi ?????? 

Aujourd'hui j'imagine que la déception doit être grande... et je trouve ce mot faible, petit...

Trahison, abandon... mensonge ????