Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2009

Les photos...

JL F Ville d'Avray.jpg

La qualité d'une photo est elle si importante ? Celle-ci est un peu floue...  C'est sans importance. Si elle était signée de Cartier Bresson, si l'image était parfaite... je crois qu'elle ne me toucherait pas autant. Celle là, je sais que c'est mon père qui l'a prise, au Tennis Club de Ville d'Avray. Mon frère le savait... moi pas... j'effeuillais une marguerite. Un peu, beaucoup, passionnément.....

Quelle chance nous avons eus que papa ait un bel appareil Kodak à soufflet. Il est là, tout près de moi ! Jusqu'à sa mort, il a pris quantité de photos de nous.... Après un grand vide dans l'album ! Maman avait bien d'autres choses à faire... Juive, la guerre etc...  J'en passe.... et des pires !

A mon tour j'ai photographie mes filles, des endroits que j'ai aimé... des lieux ou images insolites.... un champignon ahurissant ! en vérité, que n'ai-je pas essayé de photographier !

Je me souviens de mon premier appareil... j'étais jeune mariée ! Un jour j'ai voulu photographier un coucher de soleil sur la Seine... Mon ex, m'a dit alors "Pas la peine, ça ne donnera rien"... J'ai eu raison de ne pas l'écouter. J'ai fait une très belle photo !

Maintenant grâce au numérique il ne faut pas hésiter, tenter.... si c'est mauvais on efface !  Et même si la photo n'est pas excellente elle n'en reste pas moins un très beau souvenir... surtout quand le sujet est une personne aimée...

Tiens, je me demande pourquoi j'ai tant envie de photographier ma fille aînée et mes petits enfants ?

Grâce à ces petites images "magiques" Sophie, ma fille perdue... ne l'est pas complètement. Elle est dans moi, c'est évident... Mais son image est partout dans ma maison ! Je lui parle parfois... me croirez vous ? elle me répond... une petite voix douce et tendre au fond de moi.... Tiens, elle vient de lire sur mon dos et m'a dit :"Mamounette, je t'aime"...

Tant pis pour les fautes, je ne relis pas... je vois trouble !

31/03/2009

Une chanson...

Il est tellement rare de retrouver dans les paroles d'une chanson ce que l'on ressent ! Celle à qui je la dédie était elle mon alter ego ?
Elle était plus encore !
Bon je n'arrive pas à publier le lien sur mon blog ! J'ai réussi une fois et depuis, impossible !
Mode d'emploi, si vous avez le temps et le courage... aller sur you tube, rechercher le titre "mon alter ego" par Jean Louis Aubert.
Il y en a plusieurs versions. Pour moi, la plus belle est celle illustrée par une bougie orange et son reflet !
Je vais encore faire un essai... ensuite je vous passe la main !
http://www.youtube.com/watch?v=NGSJ8n_ps5A
Vous copier ce lien et en principe vous devriez voir et écouter la vidéo.... Je ne promets rien !
Si vous avez un mode d'emploi à m'indiquer, n'hésitez pas. Merci.

25/03/2009

Notre petit paradis !


Notre petit paradis
Dans le silence du matin, me voilà errant dans les allées envahies de mauvaises herbes. Je me souviens de nos rires, entre deux engueulades, le jour où nous avions décidé de nous créer un espace "bio" au fond du jardin. A tour de rôle nous arrosions salades, radis, tomates cerise (envahissantes) et même quelques potirons. Elle m'avait dit qu'elle n'en voulait pas ! mauvais souvenir de sa petite enfance quand elle avait eu les joues un peu rondes, son père l'appelait "potiron"... et elle détestait !
Depuis plusieurs années j'avais oublié ce lopin de terre, je n'avais aucune envie d'y semer la moindre graine. Tout me ramenait à elle, tout avivait ma douleur...
Et voilà que je me mets à arracher quelques mauvaises herbes... Surprise ! un pied de tomates a poussé tout seul... la vie continuait.
"Je me remis à cultiver le jardin. Mais toujours en silence. Un jour je découvris que les oiseaux chantaient encore et que les fleurs pointaient dans les prés" (citation de Mario Rigoni Stern - Sentiers sous la neige)
C'est peut être là qu'elle choisira de revenir, dans notre petit paradis !

07/01/2009

les chansons d'antan !

Je me souviens... à la manière de Pérec ? quand j'étais une petite fille je me souviens de la mine horrifiée de ma grand mère, oncle, tante et mère quand je chantais l'air à la mode "Prosper youp la boum... c'est le chéri de ces dames"... ou "Valentine avait de touts petits tétons"... D'autres chansons correctes faisaient rire "Tout va très bien madame la Marquise" "J'aime les bananes parce qu'il n'y a pas d'os dedans" Ray Ventura avait bonne presse à la maison. Est ce que parce que mon oncle avait joué avec lui au Lycée Carnot ? ou bien parce que Paul Misraki était un ami de la famille ? ou parce que le père de Sacha Distel, qui se prénommait aussi Sacha, avait été amoureux de ma maman... avant son mariage avec mon papa bien entendu .
Aujourd'hui qu'entends je ? oh, certes pas des chansons;.. mais des mots dont je n'ai connu l'existence que bien plus tard.... merde, c'est banal, tout comme con... mais putain est courant... bientôt ces mots seront admis dans les "compositions françaises" et sans doute bien notés parce que faisant preuve de culot et d'originalité !!!!!
Je ne suis pas spécialement rétro, mais notre bonne vieille langue française comporte bien assez de mots et d'expressions imagés pour ne pas se sentir obligé de crier "ta gueule" "putain" "va chier" et j'en passe... à tout bout de champ (chant ?)
En anglais mon adorable gendre n'a à la bouche que ce compliment "Fuck" "Fucking" et ses dérivés !
Nous sommes bien tous fabriqués de la même matière dans le même moule...... à merde ! Oh ! pas beau ça !

18/12/2008

re belotte....

Cela me touche tellement que j'ai envie de le partager avec les amis qui traînent pas ici... Un tout petit bout d'une lettre envoyée du Québec en août 91 . Elle était partie là bas pour se "soigner"... hélas déception... elle dit des "soignants" "Ca prêche l'honnêteté mais c'est plus malhonnête que Thatcher et Chirac réunis". "Ma petite maman je suis en mille morceaux et je voudrais que tu vois dans quel état je suis".... Même son retour a été "hors norme". A l'aéroport "Mirabelle" en raison d'un orage il y avait une panne d'électricité majuscule.
Plus rien... Les comptoirs étaient éclairés à la bougie.... Je vais la chercher à l'aéroport de Perpignan et prenons la route pour Cadaqués.
Là nous sommes accueillies pas un orage géant... et il s'est produit un phénomène extraordinaire ! Plus de pluie, plus de grondement de tonnerre, mais des éclairs en continu sillonnaient le ciel au dessus de nous... jusqu'à l'horizon. Il paraît que cela s'appelle un orage magnétique. Nous sommes rentrées à la maison... La voisine une charmante mère de famille était dans la rue avec ses deux enfants, scrutant le ciel avec inquiétude.
Sophie, qui avait le sens de l'humour, lui dit... "ce sont peut être des extra terrestres..." Cette pauvre femme, paniquée, a attrapé ses mioches et leur a ordonné de rentrer tout de suite à la maison..... Déception, le lendemain matin pas un seul petit homme ni vert, ni bleu ni rouge... n'est venu nous servir le petit déjeuner au lit... Dans les rues, sur la plage, au loin sur la mer.... aucune soucoupe !
Et si, finalement, ce n'était qu'un phénomène naturel.... Dommage... le rêve s'est évanoui au lever du soleil...