Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2009

A chacun les siennes !

Une majorité y vont en voiture, d'autres en avion, bateau... quelques courageux à bicyclette ou à pied ! Quel que soit le mode de locomotion choisi, heureux les élus  qui peuvent partir en vacances.

Parmi ceux qui restent il y en a qui rêveraient de voir la mer, la montagne... la campagne, changer d'air, de paysage... hélas parmi eux de nombreux enfants ne verront pas leur rêve se réaliser. Tristesse, mais que faire ?

D'autres, une catégorie à laquelle j'ai la chance d'appartenir, n'éprouvent pas le  besoin de... bouger.  Pourtant, même quand on est retraité, il faut prendre des vacances. Loin de Paris, le dépaysement est à ma porte...  Cette année, je choisis de voyager d'une autre façon.

Je vais arrêter toute activité (j'en ai beaucoup en ce moment) et prendre le temps de ne rien faire,   dormir... buller... errer de lieu en lieu sans préméditation ! Bref me laisser porter par l'instinct du moment.

Pas mal de retard... la pile de livres à lire grandit... LIRE... m'évader au fil des mots, des histoires... des apprentissages aussi ! (tous les bouquins ne sont pas des romans)

Pas besoin de moyen de transport pour lire... on peut aller très très loin tout en restant chez soi, il suffit parfois d'un "bon" livre sous les yeux !

Le blog ? je ne sais pas encore... je verrai ! Je n'y passerai que par plaisir... aucune obligation ! et si tout le monde est parti... qui viendra lire mes élucubrations débloquantes quotidiennes, hein???

01/08/2009

Le voilà !

Hier je vous ai dit, au mois prochain.... fidèle au RV, je suis là ! Oui, le voilà ce mois d'août... celui du début des vacances pour ceux qui ont la chance de pouvoir partir, sortir de chez eux, changer d'air et de décor.

C'est au celui de la fin pour ceux qui ont eu une autre chance, celle de pouvoir de la tranquillité relative de ce mois plus propice au repos, puisque moins de monde part à ce moment là.

Mais août est aussi ce mois "charnière" ! Avant la (ou les) crise tout marchait au ralenti jusqu'au 31 ! Maintenant bien des r etours sont programmés vers le 15 août ou le 24 !  Travailler plus pourquoi finalement ? pour ne pas gagner plus et avoir moins de vacances ???

Le Fort de Brégançon restera-t-il inhabité cet été ? J'ai vu que notre président et sa femme étaient où ? j'ai déjà oublié, mais pas dans ce Fort où les Chirac allaient chaque année... si ma mauvaise mémoire ne me fait pas un coup de vache !

Bon, ben, étant retraitée, je devrais être en vacances toute l'année... heureusement ce n'est pas le cas. Après quelques années de "passage à vide" et me voilà de retour  les deux pieds, (et la tête alouette) dans l'ici et maintenant où je vis à 200% (hé, faut profiter  un max  du temps qui reste), après avoir  "survécu"  n'arrivant pas à VIVRE, pour de nombreuses ? nombreuses quoi ? causes ou raisons ?  je vous quitte pour y réfléchir.

A demain.

12:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : partir, s'évader

29/07/2009

Encore une belle rencontre !

Hier je vous avait promis de vous racontrer la rencontre de mon amie avec Hélène !

Mon amie, Paulette (non, elle n'avait pas les bas qui plissent ! pour ceux qui connaissent Bedos !) donc Paulette était une vrai glob trotteuse !  Dès qu'il a été possible de voyager en URSS, ayant des origines russes, elle y est partie aussitôt !

Se baladant sur Newski Prospekt... une dame dans un autobus la repère... la voit le nez plongé dans un plan... regardant désespérément autour d'elle. Ni une, ni deux, elle descend du tram...( il me semble qu'il n'y avait pas de bus à Léningrad !)  et à ce petit je ne sais quoi qui nous caractérise, nous les Françaises... Hélène, puisque c'était bien elle, avait deviné que cette femme perdue était Française...

Vous imaginez la suite, de cette rencontre une belle amitié est née, grâce à laquelle nous avons eu le grand bonheur, quelques années après,  d'être reçues dans un foyer russe.

Je me souviens.... Hélène nous a raconté... pendant le siège de Léningrad on ne se préoccupait même plus des cadavres. Il y en avait un en travers d'une porte... ils ne s'en souciaient pas !  Mais quelle solidarité ! Hélène était la personne la plus âgée du groupe réfugié dans cette maison. Ils manquaient tous cruellement de nourriture et parfois on leur distribuait des vitamines C; un jour... distribution ! A l'unanimité, sans même se consulter, tout sans exception, ont donné leurs vitamines à Hélène.

Après nous avoir décrit sa vie présente, sans jamais se plaindre, elle a conclu en nous disant avec son beau sourire :

"Ici, je vis bien; j'ai tout, mais je n'ai rien à moi".

Je n'ai jamais absorbé autant de vodka que ce soir là ! Chaque petite histoire se terminait par un toast... tous debout, le verre à la main... et cul sec !  Je vous jure... je n'ai même pas été "pompette" L'émotion de l'instant peut être ???

Plus tard, j'ai eu la joie de revoir Hélène n°3, la petite fille venue en voyage de noces à Paris !

11:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : communiquer, échanger

28/07/2009

Comment se perdre...

Hier j'ai parlé de ces gens qui aident (ou pas) ceux qui cherchent leur chemin !

Une petite aventure assez plaisante :   Un  certain mois de février,(83 il me semble...)  j'ai eu la chance de participer à un très beau (et trop court) voyage en URSS organisé par le CE;     ma fille aînée m'accompagnait. Première étape : Léningrad... qui n'avait pas encore repris son identité d'origine Saint Pétersbourg !

Il se trouve qu'une amie connaissait fort bien une "léningradaise" (comment dit-on) qui a eu la grande gentillesse de nous inviter à dîner. Elle a accepté que nous soyons accompagnées de trois amies ! Nous voilà parties, toutes les cinq... à l'aventure. Pas question de prendre un taxi, nous dit Laurence, prenons le métro, je saurai me débrouiller, depuis quelques semaines j'apprends le russe et je le parle pas trop mal".

Une fois dans le métro, plan en mains, nous voyons qu'il faut changer à ???????, nous voici dans les couloirs... un peu paumées. Alors, Larence, dans son plus beau russe demande à un monsieur posé là, sur un banc sur le quai n° XXX. Elle lui indique sur le plan dans quelle direction nous voulons aller.... Ce monsieur lui dit des mots que nous ne comprenons pas;.. mais Laurence le remercie avec un grand sourire et nous dit gaillardement : "suivez moi, pas de problème, j'ai tout compris"... et nous voilà parties... de nouveau à l'aventure ! Après avoir arpenté les beaux couloirs du non moins beau métro de Léningrad, nous nous retrouvons... devant le monsieur toujours assis sur le même banc... nous sommes passées devant lui, sans mot dire... et pour cause... et sommes sorties du métro pour prendre....... un taxi !

La soirée a été une des plus belles de ma vie. Hélène nous a raconté son siège de Léningrad. Auprès d'elle il y avait sa fille Hélène... et a petite fille... Hélène !!!!  Son charmant petit appartement était surchauffé. J'oubliais de vous dire que cette adorable femme parlait un Français parfait.

Demain je vous raconterai comment elle avait connue notre amie;.. un jour àLéningrad.

19:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : non communication

27/07/2009

Les Français sont des....

Les Français sont des quoi ? je ne sais quel adjectif ajouter pour finir cette phrase. A l'étranger les Français ont mauvaise réputation. Ils se croient en terrain conquis, tout leur est permis... J'ai bien des histoires pour le prouver, mais à quoi bon les raconter. Hélas, chacun doit avoir les siennes.

Ce qui est plus ennuyeux est que le Français est un animal qui n'aime pas les animaux appelés Touristes. Ils en tirent de gros bénéfices mais attendent avec impatience qu'ils rentrent chez eux... jusqu'à l'année prochaine ! Parce que s'ils ne reviennent pas, c'est une catastrophe économique. Le Tourisme n'est pas un jeu... c'est une véritable activité économique... rentable !

Un petit souvenir....Il y a bien longtemps (j'étais encore mariée) en voyage en Autriche, à Vienne... Mon mari et moi, en voiture, arrêtés à je ne sais quel croisement, cherchions notre chemin sur un plan. Un monsieur, fort aimable, nous a demandé, en français, s'il pouvait nous aider... Depuis ce jour je ne manque jamais de faire la même proposition aux étrangers, quelle que soit leur couleur ou leur nationalité... si je peux me faire comprendre.... sur un plan, c'est généralement possible. Je fais  même cette BA avec ceux des provinces "étrangères" à mon département !

Bonne soirée !

21:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tourisme, accueil