Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2020

Famille je vous aime

Cadaqués brouillard.jpg

Rare de voir Cadaqués dans le brouillard...

Allons nous vivre dans cette ambiance 

pendant une période de confinement inévitable ?

Chez moi la famille se regroupe.

Mes trois petits enfants rentrent au bercail

Cela n'a pas été simple de convaincre l'aînée 

très attachée à sa liberté. 

Bref, une solution a été trouvée.

Sa maman et sa petite soeur Pauline vienne de partir

pour Toulouse pour aller la chercher 

et  récupérer le chat de Pauline.

Cela ne signifie pas que nous allons organiser

des repas de famille.

Non, chacun chez soi, il faut être prudent.

Mais l'avantage de ne pas habiter dans une grande ville

c'est que nous avons beaucoup d'espaces pour prendre l'air,

nous balader "sans contact" autre que celui de la nature,

et même le privilège  d'être près de la mer

et de plages désertes en cette saison.

Bon courage. Des bises.

 

Commentaires

Ces propos respirent la sagesse. Ni panique, ni imprudence. Je pense cependant que la situation actuelle risque de durer au moins un mois, et peut-être même un peu plus. Solidarité, échange de nouvelles, assurance de l'amour et du partage, et un peu d'humour. Avec ma fidèle amitié, pour l'instant électronique...

Écrit par : Philippe POINDRON | 16/03/2020

Répondre à ce commentaire

Oui actuellement je crois que la médecine comme les politiques naviguent dans le brouillard ce qui est compréhensible pour une épidémie inconnue et que personne ne semble avoir "imaginée" contrairement à certains pays qui avaient déjà connu ce problème et qui s'y étaient préparés tant question matériel qu'information auprès de la population.
Nous avons tous remarqué que certains français sont absolument dans le déni lorsque samedi soir ils se sont précipités dans les bars voulant y rester toute la nuit, ainsi que le dimanche dans les parcs et autres !!! Inconscience ou idiotie ?
Depuis hier les parisiens quittent la ville pour……… apporter le virus dans des zones où (pour l'instant) il n'y a pas trop de contamination !!! Solidarité ou es-tu ??
Malheureusement il ne s'agit pas de 1 mois à se confiner mais plutôt 2 ou 3 mois dans le meilleur des cas. Alors prenons patience et restons vigilants car beaucoup ne pourront être sauvés faute de moyens. Salomon l'a dit, pour ceux-là nous les accompagnerons… pour mourir.
Je ne suis pas pessimiste mais je m'inquiète de l'attitude de certains.
En attendant, trouvons des occupations sans risques qui nous permettrons de passer ce cap. Je vais faire un tour dans le fond de ma bibliothèque et relire certains livres, reprendre mes aiguilles et crochets délaissés un temps, continuer l'écriture de certaines anecdotes sur ma famille pour mes petits…
Tu as raison, restons en contact ne serait-ce qu'au travers de nos blogs ou nous pouvons nous soutenir les uns les autres, surtout ceux qui sont seuls.
La vie mérite quelques petits sacrifices pour protéger ceux que nous aimons.

Écrit par : angedra | 17/03/2020

Répondre à ce commentaire

C'est plus difficile de profiter du printemps à Paris, les espaces publics sont fermés à cause de parisiens imbéciles.

Écrit par : heure-bleue | 19/03/2020

Répondre à ce commentaire

Françoise, j'ai aussi une petite fille qui s'appelle Pauline. Elle a 18 ans et elle est formidable !
Bises à toi.

Écrit par : arlequin | 20/03/2020

Répondre à ce commentaire

Un petit passage pour te souhaiter un bon dimanche. Mettons le printemps dans notre cœur puisque nous ne pouvons sortir...
je t embrasse

Écrit par : angedra | 22/03/2020

Répondre à ce commentaire

Prenez soin de vous Bises

Écrit par : Ulysse | 22/03/2020

Répondre à ce commentaire

Merci, merci merci.... ce lien virtuel n'en est pas moins amical, "réchauffant"...
Je devrais écrire un peu plus mais imaginez vous que je n'ai pas assez de temps pour le faire ;-)
Je confine à 300%. C'est vrai que dans les villes il est plus difficile et supportable de confiner, mais quand on a pas d'autre choix ben comme on dit... on fait avec... ou sans.
Je vous embrasse.

Écrit par : Francoise | 22/03/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire