Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2019

Liberté chérie...

Plus ça va moins il y aura de gens qui ont connu LA LIBÉRATION.
Il y a 75 ans... Je me souviens de la traversée de Paris libéré.
Dans une traction avant (?) Citroën,
avec Jean Louis mon frère aîné,
embarqués par le docteur Rogé et Monsieur Séguinet, policier,
tous deux résistants... et pendant toute la guerre nous ne le savions pas.
Quelle joie, quel soulagement, ne plus se cacher,
même si nous ne cachions pas tellement,
ne plus avoir peur d'être arrêtés,
plus de bombardement, de sirène...
Ça tirait encore depuis les toits,
arrêt place de l'Etoile en raison de tirs depuis l'Astoria, actuel Publicis,
puis place de l'hôtel de Ville, encore des coups de fusil.
J'avais vu, quelques jours avant,
des allemands quitter Paris dans des autobus à plateforme,
depuis une fenêtre du premier étage
d'un "loft" 29 avenue de Versailles.
Sur le quai de Seine,
sous le pont Mirabeau, là "où elle coule..."
j'ai vu un soldat allemand, mort, gonflé d'eau...
En Juin 40 j'en avais vu à Saint Nazaire...
mais je ne me souviens pas de la nationalité du pauvre soldat.
Il y a des moments qui restent gravés.
Jusqu'à la mort ? Je vous écrirai dès mon arrivée au paradis,
c'est promis.

Commentaires

Françoise je suis né l'année d'après et je n'ai donc pas connu cette horreur, cette infamie crée par les nazis Mais hélas les graines sont restées et elles sont en train de germer !

Écrit par : Ulysse | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

Je me souviens de la libération de Maisons-Laffitte où j'habitais et de l'arrivée des américains. Je me vois encore assis sur le mur du jardin de la mairie, près du pont du chemin de fer. J'étais avec mes parents et des voisins, et bien entendu une foule énorme. Mon père avait fabriqué un drapeau bleu blanc rouge qu'il avait arboré à une fenêtre de notre maison à l'entrée du parc. Le bleu de méthylène, et le mercurochrome (mon père était pharmacien) avait servi à fabriquer ce drapeau à partir d'un vieux drap ! Souvenir inoubliable.

Écrit par : Philippe POINDRON | 26/08/2019

Répondre à ce commentaire

bon après-midi.chère Françoise!

Écrit par : antonio | 27/08/2019

Répondre à ce commentaire

Ulysse tu es un gamin. Tu as eu la chance de ne pas connaître cette infamie. Mais faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que nos petits enfants ne la connaissent pas.
Philippe, quelle mémoire, mais vous étiez très très jeune à l'époque. Ces souvenirs nous collent à la peau.
Merci pour ton passage Antonio et pour les photos de ton récent périple. Ciao...

Écrit par : Francoise | 29/08/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire