Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2019

La suite...

0.jpeg

J'avais demandé à mes filles

de toujours mettre à l'abri

ce que le chien "voleur"

pouvait attraper.

Sophie était venue me rejoindre à l'église

pour cette belle messe de minuit.

Elle était donc la dernière à quitter l'appartement.

Quand je suis revenue, pas de miracle de Noël...

Il s'était régalé le fripon.

Voici la lettre que Sophie a trouvé

en rentrant à 6 heures... du matin.

Son fou rire m'a réveillée. 

Ça ne s'oublie pas, heureusement.

(Petite précision c'était en 1986

et nous faisions la majorité de nos courses

en France, particulièrement le beurre.)

 

Écrire un commentaire